• Michel Dubray

L'huile essentielle de Ciste


Pour tous ceux qui ne connaissent pas cette huile essentielle, voici la monographie de la Ciste. C'est un petit extrait de mon dernier livre l'Aromathérapie médecine de roi.



LA CISTE

600 à 800 g de tiges, feuilles, fleurs et résine pour 10 ml d’HE.


Nom scientifique latin : Cistus ladaniferus L.

Autre nom : Ciste ladanifère cultivar Corse.

Famille : Cistaceae.

Partie de plante distillée : Rameau feuillé.

Situation géographique et remarque botanique :

- Corse (qualité supérieure), Espagne (qualité inférieure), Portugal,

Afrique du Nord, Crète, Chypre. Le ciste aime les sols acides et siliceux et colonise là où il pousse.


Les cistes sont des arbustes de 1 à 2 m de haut, originaires du pourtour méditerranéen.

- Plante à floraison printanière aux belles fleurs blanches au cœur de couleur rose, parfois jaune, aux feuilles vert-gris très visqueuses (résine) et luisantes sur la face supérieure, plus ternes et "collantes" sur la face inférieure. L'origine corse fournit une HE nettement plus puissante que les autres. Il existe 2 variétés : Maculatus et Albiflorus (sans taches).


Biochimie aromatique :

Une HE de composition très complexe (200 composants) et active à faible dose.

(1). Monoterpènes 40-50% : α-pinène 25-30%, camphène, p-cymène, limonène,

(2). Monoterpénols 10-15% : transpinocarvéol 5-10%, 4-terpinéol, linalol,

(3). Esters < 10% : acétate de bornyle ± 5%,

(4). Cétones ± 7% : 6-cyclohexanone ± 34%, camphre,

(5). Sesquiterpénols ± 5%,

(6). Aldéhydes ± 5%,

(7). Sesquiterpènes ± 5%,

(8). Phénols ± 1%,

(9). Oxydes ± 1%,

(10). Acides < 1%,

(11). Lactones < 1% et traces de diterpénol.

J’ai indiqué volontairement les 11 molécules pour montrer qu’une molécule < 1% peut influencer les propriétés de l’HE.




Propriétés physiques :

- C’est une HE qui mérite une place dans la pharmacie familiale, tellement son action cicatrisante est exceptionnelle. Il faut éviter la voie orale.

- Elle est réputée pour ses remarquables vertus antihémorragiques, cicatrisantes et astringentes. - Elle est aussi hémostatique utérine.

- On lui connaît aussi des propriétés anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne.

- Stimule les fibres musculaires lisses. Anti-artéritique et neurotonique.

Elle est donc indiquée dans :

- L’épistaxis, les hémorragies +++, hémorroïdes, varices, couperoses, plaies, coupures, escarres, gerçures des seins, fibrome utérin, fissure anale, artérite +++.

- Maladies virales, varicelle, rougeole, coqueluche +++.

Secondairement :

- Dystonie neuro-végétative ++ (action sur le parasympathique).

- Maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaque, purpura).

- Rectocolite hémorragique, diarrhée, dysenterie, maladie de Crohn.


Applications possibles :

Massage:+++

Diffusion: +

Bain:++

Inhalation:+

Usage interne: non


- Action cosmétique : 1 goutte de ciste ladanifère dans une crème de jour ou de nuit ralentira la formation de rides et le vieillissement précoce de la peau. Il raffermit et galbe le visage. Penser à faire des cures de capsules d’huile de bourrache en alternance.

- Blessures : 1 goutte de ciste (ou niaouli) + 3 gouttes de lavande vraie 3x/jour.

- Coupures, entaille : 1 à 2 gouttes de ciste sur la plaie.

- Crevasses du mamelon pendant l'allaitement : 2 gouttes de ciste + 2 gouttes de carotte ou 3 gouttes de lavande officinale dans 5 ml d'huile de germe de blé.

- Crevasse, fissure anale : 1 goutte de ciste + 1 goutte de lavande vraie dans 8 gouttes d'HV de noisette.

- Hémorragies : 1 goutte de ciste ladanifère + 1 goutte de géranium directement sur la plaie, en compresse.

- Hémorroïdes : 20 gouttes de ciste ladanifère + 40 gouttes de cyprès dans 10 ml d'HV de millepertuis pour application externe.

- Polyarthrite rhumatoïde : 2 gouttes de ciste + 2 gouttes de basilic ou 1 goutte d'hélichryse 2 à 3 fois/jour, localement.

- Saignements de nez (épistaxis) : 1 goutte de ciste + 1 goutte de géranium sur un coton, à mettre dans le nez (attention l’odeur est forte !).

- C’est une HE qui peut s’appliquer sur une plaie ouverte, même béante, telle qu’une coupure et sur un enfant à partir d’1 an.

- 4 gouttes d’HE de ciste dans 1 c.à.c. d’HV de noyau d’abricot, en massage doux et régulier sur le bas-ventre au niveau des ovaires, régule les règles douloureuses et trop abondantes.

Olfactothérapie et diffusion :

- Il a une odeur caractéristique que l'on n'oublie pas, très boisée, résineuse et tenace. Cette note ambrée, boisée peut être introduite dans des mélanges à diffuser.

- En olfaction au flacon, respirer quelques minutes lentement est bénéfique sur les troubles neuro-toniques tels que le manque d’entrain, la mauvaise humeur.

- Une huile idéale, d’après Guillaume Gérault et Ronald Mary, pour les tempéraments « cyclothymiques » et pour redonner confiance en soi.

- En inhalation : aide à dégager les voies respiratoires (ce n’est pas la meilleure), mais elle permet en même temps de soigner l’acné, la couperose.


Propriétés psycho-émotionnelles :

- Pour ceux et celles qui se disent « faudra que cela cesse ! ». Indiquée pour « la loi des séries ». Elle contrecarre l’effet boule de neige des événements négatifs qui s’enchaînent coup après coup. Elle nettoie la mémoire des cellules et change les niveaux vibratoires qui permettent de sortir de « nous attirons ce que nous rayonnons ».

- Elle nous recentre sur l’essentiel de la vie, fait le tri de ce qui est, ou non, prioritaire et apaise les inquiétudes.


Contre-indications :

- La diffusion n’est pas conseillée (on ne diffuse jamais des cétones), et même interdite aux enfants.Contre-indiquée dans les 5 premiers mois de la grossesse ainsi qu’en période d’allaitement.

- Toute utilisation par voie orale ou interne chez de jeunes enfants n’est pas du tout conseillée.

- Comme un risque d’allergie est possible, faire le test classique en appliquant 1 ou 2 gouttes dans le pli du coude.


Remarques :

- Ce sont les rameaux feuillus de cet arbuste, recouverts d'un exsudat résineux et collant appelé « labdanum », qui sont extraits par solvant. Il était un des ingrédients de « l’huile sainte » qui servait pour les onctions liturgiques.

- On peut la rapprocher des HE d'encens et de myrrhe (les Rois Mages).







84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout