• Michel Dubray

Le Stress facteur favorable au développement des maladies

Mis à jour : avr. 4


Bonjour à toutes et à tous

Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer sur les réseaux sociaux privilégiant la communication individuelle et la relation personnelle.

Je sais les magasins et pharmacies dévalisées en remèdes stimulant l’immunité ou autres antiseptiques pour se protéger de toute invasion grippale.

La démarche est souvent la même.

Des nouveaux compléments ont percé ces dernières années et même une nouvelle façon de se soigner à donner cette spécificité qu’est l’aromathérapie.

C’est ainsi que sont pris d’assaut à l’occasion de ce risque épidémique l’argent colloïdale, l’échinacée, la propolis, les huiles essentielles d’origan, d’eucalyptus radié, de ravintsara de cannelle.

Tous ces produits, avec du recul, ont montré leur preuve d’efficacité et sont soit antibiotiques, antiviraux, antiseptiques.

Et ce ne peut être qu’un « plus » que de se tourner vers ces remèdes

J’interviens ici sur deux aspects dont je n’ai pas observé d’approche dans le monde de la naturopathie, sauf manque d’informations de ma part, ce qui est bien entendu possible.

D’abord, deux règles primordiales qui vont influer sur les « risques » d’attraper ou non une maladie contagieuse :

1- La fatigue : si possible, agir avant d’y être trop, je sais que ce n’est pas facile quand on a des impératifs matériels et sociaux importants. Mais l’on peut s’aider par une hygiène de vie ou est inclus la récupération notamment par le sommeil : avoir un bon sommeil c’est 80% de recharge des « batteries ». Les plantes telles aubépine s’il y a angoisse, passiflore si le sommeil est léger, eschscholtzia si l’on n’arrive pas à s’endormir …, inversement prendre des adaptogènes qui donnent ou maintiennent du tonus gage de résistance contre l’état grippal c’est ici qu’est utile la vitamine C naturelle, la racine d’angélique, la racine de gentiane, la racine de ginseng, la racine d’éleuthérocoque (un stage sur cette thématique sera proposé dans les prochains mois).

2- Le stress qui est une (véritable nourriture) condition favorable à la diminution de l’immunité, à l’innoculation et l’installation de toutes sortes de germes ! qui ne connait pas l’apparition d’un herpès au moment d’un stress ou grande fatigue ?

La aussi nous n’avons pas à rougir de remèdes phytothérapiques, homéopathiques, et oligothérapeutiques qui sont à notre disposition.

Je cite ici en priorité les élixirs floraux :

Pensez à Mimulus (peur de cause connue)

Cherry plum (la panique)

Aspen (pour les craintes quel qu’elles soient)

Red chestnut (si l’angoisse est incontrôlable).

Ces remèdes présentés en élixirs floraux peuvent être pris (pas plus de trois ensemble) par 4 gouttes chacune 4 à 5 fois par jour si nécessaire, quand le besoin s’en fait sentir, en fait ! Ces fleurs apportent le calme intérieur, du courage, de la force autant d’attributs que les germes contagieux n’apprécient pas.

Afin de traiter en prévention mais aussi en attaque, les compléments cités plus haut sont importants.

Ce qui est primordial d’avoir à l’esprit si vous vous supplémentez vous-même :

- L’échinacea sous quelque forme que ce soit est contre indiqué en cas de maladie auto-immune. Je pense ici aux thyroïdites d’Hashimoto et diabètes notamment ; préférez eupatoire chanvrine (Eupatorium en homéopathie) ou gentiane en tisane ou teinture mère.

- La prise d’argent colloïdale est intéressante en usage locale, buccale, et sur un court laps de temps. N’oublions pas que c’est un métal toxique …surtout rénal !

- Les huiles essentielles agissent plus rapidement que les antibiotiques et comme eux ne « sont pas automatiques » ! Afin d’éviter une saturation hépatique et rénale appliquer deux à trois gouttes d’huile essentielle (là aussi ne pas en utiliser plus de DEUX) sur les poignets et pour les personnes moins sensibles aussi sur le thorax, répéter 2 à 3 fois par jour Mais ne pas dépasser 10 à 15 jours. Plutôt continuer avec de la vitamine C et des plantes citées plus haut en gélules ou teintures.



La myrtille un fruit très riche en vitamine C

© 2017 Michel Dubray

 Tél +33 7 85 76 08 89

N° 5 Lieu dit Pied Pibot 17520 Saint Maigrin France